Histoire vraie de mes tétons

nipple_beds

 

Tout d’abord, je dois dire que cette histoire est vraie.

Ensuite, avant d’expliquer ce qui s’est passé, je vais donner quelques explications sur ma sexualité.

Non seulement que je suis un maso extrême mais je suis aussi exhibitionniste. J’adore me montrer nu devant des femmes … le sexe et le corps bien rasé … mon sexe en érection … je me masturbe devant elles et si possible éjaculer aussi. Je fais cela dans des parcs, des bus et parfois dans des trains. C’est les réactions des femmes qui m’excitent … parfois elles hurlent et partent en courant, parfois elles rient, parfois elles m’insultent. Toutes les réactions sont bonnes pour me faire jouir. Mais je n’attendais pas la réaction des deux jeunes femmes ce jour-là …

C’était dans un parc avec des chemins sinueux et des buissons de chaque côté. Comme d’habitude, je me déshabillé dans les buissons et je me masturber lentement en attendant que des femmes passent sur le chemin. Je n’ai pas entendu longtemps avant que j’entendais les voix des femmes qui s’approchaient. Je sortais me tête des buissons pour les voir approcher. Quand elles étaient à 3 mètres environs de ma cachette, j’ai sorti des buissons et je me suis mis au milieu du chemin, les jambes écartées et je me suis masturber devant elles.

Leurs premières réaction étaient comme d’habitude … d’abord le choque, le silence et puis les rires. Mais après, une des femmes a bondi vers moi et elle a délivré un gros coup de pied dans les testicules. Je hurlais, je me suis écroulé par terre, les deux femmes se mettaient autours de moi et me donnaient des coups de pieds surtout son mon corps … les cotes, les testicules, le visage, elles m’ont cassé le nez et plusieurs dents tout en me traitant de sale pervers. Je les ai suppliés d’arrêter, je pleurais. Après quelques minutes, une des femmes (j’ai appris son nom plus tard, c’était Martine, l’autre s’appelait Stéphanie), m’a pris par les cheveux et m’a forcé à se mettre debout. Elle m’a tordu les deux bras derrière mon dos et Stéphanie m’as donné six gros coups de pied dans les testicules. Je hurlais, J’ai lutté mais Martine me tenais fermement.

Les deux femmes m’annonçaient qu’elles aller me prendre chez elles pour me donner « une bonne leçon » Elles m’ont demandé ou était mes vêtements … Stéphanie allait dans les buissons pour retourner avec mon portefeuille … mais pas mes vêtements. Comme ça, elles avaient mon identité, mon adresse et ma carte bleue. Ensuite, les bras tordues, elles m’ont promenaient nu jusqu’à leur voiture et m’ont mis dans le coffre pour me conduire chez elles.

Pour couper l’histoire plus courte, elles m’ont emprisonné pendant six mois dans leur cave … dans une cage … toujours nu … j’étais torturé tous les jours … brulé sur le sexe et les testicules, aiguilles chauffées dans les testicules, fouetté jusqu’au sang, fisté, sodomisé par des groupes d’hommes qu’elles avaient invités, j’étais leur esclave totale.

Après six mois d’abuse, un soir elles m’ont attaché sur une table et elles m’ont coupé les tétons lentement, avec un rasoir mal aiguisé, elles ont cautérisé les blessures avec un couteau chauffé à rouge. Puis, vers minuit, elles m’ont jeté dehors, nu, les mains liées derrière le dos en disant que si je revenais, elles allaient me tuer.

J’ai réussi à délier mes mains, je suis marché chez moi, heureusement je n’ai croisé personne. Mais en arrivant chez moi, la porte était grande ouverte, cassée, tout était volé, télé, chaine hi-fi … tout !!!Bien entendu mon compte bancaire était vidé … c’est surement les deux femmes qui ont fait cela.

Je repartais à zéro … je n’osais pas à retourner chez elles pour réclamer quoi que ce soit .

Mais après un peu de repos, je continuais … et je continue toujours … à m’exhiber devant les femmes et les jeunes filles … j’aime trop cela … je suis un pervers et je ne peux pas arrêter.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Petitesbitesexhibes |
Grossetruie |
La Maison d'Eve |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | chiennes a blacks
| Missyaoi
| Sandrafeline